Action Culturelle Algerienne
 
 
Navigation
ACCUEIL
ARTICLES
ACTUALITÉ CULTURELLE
GESTION CULTURELLE
RÉFLEXIONS/TRAVAUX
INTER-RESSOURCES
LIENS
CONTACT
QUI SOMMES NOUS ?
RECHERCHE

Projet d’un opéra à Ouled Fayet, don de la Chine
Un présent comme futur amical

Par : K. Smaïl. El Watan. 15.04.2010

La cérémonie officielle de la signature du contrat d’étude et de conception du grand Opéra d’Alger a été paraphé, hier matin, au Palais de la Culture Moufdi Zakaria.

La signature du contrat d’étude et de conception pour l’aide à la réalisation d’un grand opéra à Alger a été apposée par M.Lu, conseiller économique et commercial auprès de l’ambassade de Chine et Zouaoui Benhamadi, directeur de l’Agence de la réalisation des projets de la culture(ARPC), et ce, sous les auspices et en présence du ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi. Il s’agit d’un don de la Chine à l’endroit de l’Algérie. Un projet de construction d’un opéra financé entièrement par le gouvernement chinois, de l’ordre de 30 millions d’euros, à Ouled Fayet, une localité d’Alger. Soit une superficie de 17 900 m2.

A cet effet, l’Etat algérien a affecté à ce projet 4 hectares pour une éventuelle exploitation exhaustive des espaces. Une bonne action de mécénat entrant dans le cadre des dons offerts à de nombreux pays, où la Chine a des projets conséquents, notamment en matière construction (BTP). Cet opéra, ou cette structure culturelle d’envergure, comptera un rez-de-chaussée, trois étages et sera doté d’une capacité d’accueil de 1400 places, deux scènes de 1600 m2 et 1400m2, de salles de ballet, chœurs, danse ou encore de répétitions, des ateliers de menuiserie et de décors, deux cafétérias, des salons de travail, des régies vidéo, des salles annexes et de conférences... Le design de l’opéra est moderne avec, cependant, une estampille architecturale traditionnelle algérienne, avec des contours typiques.

Mécénat, « ambre » de Chine

Pour ce faire, une quinzaine de techniciens et d’architectes chinois ont séjourné, du 18 mai au 16 juin 2009, en Algérie pour s’enquérir in situ de l’état de terrain concernant les études du cadastre et celui géologique. La seule dépense de l’Etat algérien se situe au niveau de l’étude du terrain et du laboratoire, qui est de l’ordre de 5 millions de dinars. Les travaux de construction de cet opéra seront lancés avant la fin 2010. Cette donation culturelle proprement dit date de 2006, lors de la visite officielle du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en Chine où il avait rappelé cette « omission »(du gouvenement chinois) quant à cette tradition levantine mécène consistant à prendre en charge le financement et la réalisation d’une œuvre architecturale symbolisant les relations d’amitié et de solidarité entre les deux pays depuis longtemps.

« Avant toute chose, au nom du peuple algérien, je présente mes sincères condoléances au peuple chinois suite au terrible séisme qui a secoué la province du Qinghai et qui a fait plus de 400 morts. Je réitère notre solidarité, Etat et peuple, avec le peuple chinois. Ce projet, ce don, est une marque d’amitié entre les deux pays depuis 50 ans, basée sur la confiance… Je remercie la Chine pour ce don. Cela va concrétiser l’amitié future. Vive l’amitié algéro-chinoise… », a déclaré Mme Khalida Toumi, ministre de la Culture. Le représentant de l’ambassadeur de Chine, étayera : « Toutes nos félicitations à l’Algérie pour l’étude et la construction de cet opéra. C’est un symbole, une décision entre les deux chefs d’Etat. C’est un renforcement au chapitre des relations bilatérales… » C’est un beau cadeau que vient de se voir offrir l’Algérie ! Cela ne s’invente pas !

Par K. Smaïl
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été posté.

Ajouter un commentaire
Veuillez vous identifier avant d'ajouter un commentaire.

Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation postée.

Derniers Articles
Les co-productions A...
ندا...
Conseil National des...
FDATIC
قيا...

Connexion
Pseudo

Mot de passe